La parution du numéro 100 de Macadam bénéficie d’une grande campagne de publicité dans les rues de Paris et de Lyon, placée sous le signe de la solidarité. Sarah Ben Hadj, bénéficiaire de l’association Auber+, et vendeur de Macadam raconte cette belle campagne…

Campagne d'affichage MacadamGrâce à un partenariat unique avec les Villes de Paris et de Lyon et avec les créatifs de Publicis Activ Paris, Macadam a bénéficié de sa première campagne d’affichage. Les premières ont fourni gratuitement les espaces publicitaires, les seconds ont conçu bénévolement une affiche que les Lyonnais et les Parisiens ont rencontrée au détour de chaque rue durant la seconde quinzaine du mois d’août. Fiers et boostés par cette initiative, les vendeurs de Macadam se sont largement mobilisés pour vendre « leur » journal avec l’aide de jeunes bénévoles. Parmi ceux-ci, une dizaine venaient de la ville d’Aubervilliers, via le dispositif Auber+ d’aide au financement de projets de jeunes. La direction de la jeunesse et des sports, touchée par le travail d’insertion de Macadam, a accepté de collaborer avec le journal, car son dispositif suit également une logique de promotion sociale.

Campagne Macadam

De jeunes bénévoles enthousiastes

Depuis 2009, la ville d’Aubervilliers s’engage pour sa jeunesse en proposant des bourses de 100 à 2 000 euros (dans la limite de 50 % du budget prévu pour le projet). Chaque année, 175 jeunes (à raison de 5 commissions de sélection par an) bénéficient d’un financement Auber+ en contrepartie d’une ou de plusieurs missions effectuées au sein d’associations, telle celle menée avec Macadam. « Auber+ a une vocation sociale et éducative puisqu’il permet aux jeunes Albertivillariens de mieux connaitre les associations présentes près de chez eux et aux associations de trouver des forces vives pour leurs actions. C’est aussi un moyen de développer des liens intergénérationnels », affirme la proactive Saloua Djafri, responsable du dispositif. Dans le cadre d’Auber+, les jeunes Albertivillariens ont reversé l’intégralité des fruits de leurs ventes à Macadam. Un véritable coup de pouce pour l’association et pour ses vendeurs, très reconnaissants de la mobilisation des bénévoles à leurs côtés. Pour les jeunes d’Auber+, la campagne Macadam fut une réelle expérience professionnelle grâce à une formation à la vente dispensée par l’équipe du journal et une expérience de terrain de vente de rue. La rencontre avec les salariés fut également un grand moment de la campagne. « Ils ont été très accueillants et compréhensifs, je me sentais comme en famille », relate une bénéficiaire d’Auber+. Une attestation de stage a été remise à chaque participant à l’issue de la campagne. L’occasion pour certains de renforcer leur CV ou de s’ouvrir à un secteur qu’ils ne connaissaient pas.

Aubervilliers soutient sa jeunesse, qui a apporté sa vitalité à Macadam, promoteur d’insertion de personnes en situation de précarité grâce à la vente du journal que vous lisez avec plaisir. Vous souriez ? Mission accomplie !
Sarah Ben Hadj

Campagne Macadam