Le président du Secours Populaire Français prend la plume et dénonce la montée inquiétante de la pauvreté et de l’exclusion en France, les situations d’extrême dénuement de millions de personnes…

À tous les gens de cœur…

Quotidiennement témoins de la réalité de la crise économique et de ses conséquences, les bénévoles du Secours populaire français (SPF) assistent à l’explosion des demandes d’aides et à l’émergence de nouveaux publics – enfants, jeunes, personnes âgées, familles monoparentales, travailleurs précaires, familles d’immigrés… – toujours plus nombreux à passer les portes du SPF. Ils en ont témoigné dans les cahiers « Le dire pour agir » : le Livre porte-voix de la pauvreté*, sorti en 2010, porte sur la scène publique ce que vivent, chaque jour, pauvres et précaires. Durant l’année qui s’est écoulée, le Secours populaire a permis à 2,4 millions de personnes démunies de trouver soulagement, aide réelle et écoute chaleureuse. Aides alimentaire, vestimentaire, d’accès aux soins, soutien à l’insertion socioprofessionnelle, aide au logement, à l’accès à la culture, aux sports, aux loisirs, aux vacances… Les fédérations et comités du SPF rivalisent d’efforts et d’imagination pour endiguer le raz‐de‐marée de la misère. Ce travail gigantesque est réalisé grâce au dévouement inconditionnel de plus de 80 000 bénévoles de l’association. L’indépendance du Secours populaire est garante de sa liberté d’action, dans le choix de ses projets ou de ses pratiques de solidarité. Elle se renforce par l’engagement libre et volontaire de tous ses animateurs-collecteurs bénévoles. 2011, « année européenne du bénévolat et du volontariat », doit être, pour l’association, un moment privilégié de promotion du bénévolat avec tous, les enfants, les adultes et, particulièrement, les jeunes. Car la jeune génération, frappée de plein fouet par la montée de la pauvreté, de l’exclusion et de la misère, manifeste dans le même temps sa volonté d’agir, d’être solidaire, pour faire échec à la précarité. Bien au-delà des 80 000 animateurs-collecteurs déjà actifs, ce sont toutes les personnes indignées par la pauvreté et la misère en France et dans le monde qui peuvent s’associer aux projets de solidarité du SPF.

Le SPF appelle l’ensemble des gens de cœur, les animateurs des antennes, des comités, des relais, des commissions de travail, chaque bénévole dans chaque département, tous ses partenaires, à faire de cette année un temps fort de recrutement de nouveaux bénévoles et à tout faire pour les accueillir, les impliquer, leur confier des responsabilités. La dure situation vécue par des millions d’enfants et de familles en souffrance l’exige.

2011 doit avoir un écho particulier auprès de chaque animateur-collecteur, pour qu’il soit le promoteur d’un Secours populaire encore plus efficace, à la force d’action amplifiée. 2011 doit voir se renforcer le réseau de nos partenaires dans le monde des entreprises, du sport et du spectacle. 2011 doit nous voir accueillir des milliers de jeunes, pour qu’ils mènent, aux côtés des plus anciens, des actions de solidarité de qualité, diversifiée, dynamique et novatrice. 2011 doit donner toute leur place aux bénévoles dans les structures et permanences, sur leurs lieux de vie professionnelle et de loisirs. 2011 doit, plus que jamais, voir offrir une place aux personnes accueillies et à leur capacité à agir comme bénévoles de l’association. 2011 doit nous permettre d’atteindre le chiffre des 100 000 bénévoles dont le SPF a besoin. 2011 va donner un nouvel élan à la solidarité populaire !

Julien Lauprêtre, Président du Secours populaire français

*Livre en vente sur www.secourspopulaire.fr